se connecter
script forum écrire
Prologue

Résumé de la pièce Comment on freine ? Vingt lignes.
Critique de la mise en scène dans le style journalistique. Deux pages format A4.

Hugo souligne d’un beau trait rouge la phrase qu’il vient d’écrire mais en retirant la règle, le rouge, pas sec, bave un peu sur la page blanche.
Tant pis.
Le devoir est à rendre pour le lendemain matin, il est 22 heures et la note compte double.
Faut s’y mettre, faut s’y mettre.
Alors c’était quoi déjà, l’histoire ?
Il était au dernier rang entre Samantha et Nassim, ils ont joué pendant toute la représentation à Rider, sans se faire prendre, la prof est complètement bigleuse.
Alors donc, voilà.
Voilà, voilà, voilà.
H&M, c’est pas possible, au boulot !
C’est son surnom à l’école. Les initiales de son nom.
Hugo Martinet.
Et c’est aussi parce qu’il est plutôt du genre très stylé.
Baskets de marque, tee-shirts aussi.
Il aime les habits et sa mère ne lui refuse rien, même si, parfois, elle a des accès de sévérité, pour faire comme si.
Depuis que Papa est parti, l’appartement est sens dessus dessous et le frigo, assez vide.
Il contemple les lignes bleues de sa copie comme des vagues qui l’emportent au loin, vagues d’écume, déferlantes de sommeil, nager, dormir, c’est quand les vacances ? Et où c’est qu’on va, cette année ? Et est-ce que Papa va revenir ? Et...
Tu te disperses, H&M. Défaut de concentration. Elle a raison, la prof.
Donc, au début, sur la scène, y avait que des cartons de déménagement et pas de vrai décor, c’était pas comme je croyais, le théâtre, et en plus, il se passait rien, y avait que des gens qui parlaient
Mais de quoi déjà ?
Hélyette, la première de la classe, avec qui il a la cote, lui a un peu expliqué l’histoire mais il n’a pas tout retenu car elle a vraiment de trop beaux yeux pour pouvoir l’écouter, sans se déconcentrer.
Dans les cartons, y avait que des habits, et tout à coup, il y a une indienne qui est sortie d’un carton et qui s’est mise à danser, dans une robe rouge de là-bas, mais en fait, elle était pas indienne, elle était plutôt ouvrière, ou plutôt morte, non, plutôt revenante, comme un fantôme, je sais pas mais très jolie.
Bon, c’est pas bon. Je recommence.
Hugo prend une nouvelle copie et réécrit l’intitulé de l’exercice, qu’il souligne, sans baver cette fois.
Ok, maintenant, c’est la bonne. Et ensuite, sous la couette.
Donc, c’est l’histoire d’un couple qui arrive dans un nouvel appartement, et la femme, elle sort de l’hôpital parce qu’elle a eu un accident de voiture le même jour qu’une usine qui s’est effondrée en Inde
Mais non, c’est pas en Inde, c’est où déjà ?
Se souvenant tout à coup qu’il s’agit d’une histoire tirée de la réalité, Hugo enlève son sweat-shirt tout neuf trop cool qu’il adore, regarde l’étiquette intérieure écrite en toutes les langues, ah voilà le français : 100% coton, chlore interdit, made in China.
Mais c’était pas China dans la pièce, c’était quoi déjà ?
Il regarde l’heure, il regarde son lit. Si sa mère était là, elle lui dirait d’aller se coucher et plus vite que ça.
Il finira demain, il mettra son réveil une heure plus tôt, et puis voilà, c’est pas un drame quand même.
Il va pour fermer les volets de sa chambre quand tout à coup, dans l’immeuble d’en face, la fenêtre de Madame Tortue s’illumine d’une lumière violette, presque irréelle. Une femme en sari rouge le regarde sans rien dire. Au même moment, sa lampe de bureau s’éteint brutalement.



1/ La jumelle d’une autre époque
Violaine Schwartz
(...) la porte de la salle Debussy. {C'est à cette heure-ci que vous arrivez ? Je vous écoute. J'espère que vous avez progressé depuis la dernière fois.} Tu massacres allègrement ton {Nocturne} de Chopin.

2/ Portrait à l’italienne
Collège Jean Moulin
(...) papa ? } J'avais oublié que c'était relâche au restaurant. {Un tableau d'une grande valeur a été volé au musée du Capitole. Regarde ce portrait comme il te ressemble ! On dirait ton regard.}

Libérer le modèle
Collège Jean Macé
(...) de choses se sont passées. Est-ce le simple fruit de ton imagination ou tout cela s'est-il réellement produit? La légende serait-elle vraie? Tu trembles quand tu composes le numéro de Léonard.

4/ Une chanson chasse l’autre et c’est comme une délivrance.
Violaine Schwartz
xxxxxôx xxxxxx. xx xxxxxxx xéxxxxx, xxxxéx xxxx xx xxxxx à xxxxxxxxx. xxxxx xxxxx. xxxxxx xx’xx x’xxxxxx xxx xxx xxxxxx xx xxxxx. xx xx xxxxxé xxx xxxxxxxx xx xxxxx xxxx xx xxxxxxx, xxxxx xx xxxxx xxxxxxx. xx x’xx xxxxxxéx xx xxxxxx, xxx xx xxxxxx xx xxx xxxxxxx. xxx xxxxxxx, xx xxxxxxxx éxxxxéx xx x’xxxxxx à xxxxx, x’x xxxxxxx xxx xx xxx. xx xx xxxxxxxxxé xx xxé xxxxxxx xxxx xxx xxxxxxx xxxxxxxxxx xxxx xx xxx x’xxxxxx. xx xx xêxx xxxxé à xxxxxxx xxx xxxxxxxx xx xxxxxxxx xxxx xéxxxxx. xxxx xx xxxx. xxxx xx’xx x’xxxxxx xxx, xx xxxxxx. xxxx xx xxxxxx xxxéxx, xxxx xxxxx xxxxx xx xxxxxx, xx xxxxxx xxx xxxxxxxxx. xxxx à xxxx, xx xxxxx x’xxxxxxxxx. xx xxxxxxxxx, xxxx xx xxxx, xx xxxx xx xéxxxxx, à xxxxxxx xxxxx xx xxxxxxx xxxxxxx. xxxx xx xxx, xx x’x x xxx xxx xxxxxx x’xxx xxxxx xxxx xxxxxx. xx xxxxxîxxx, xxxxx xx xx xxxx : xxx xx xx xxxxx xx xx xxxxxx xïx ! xïx ! xïx ! xxxxxx ! xxxx xx xxxxxxx xxx âxx xxx xxxx xx xxxx xx xxxx xxxxxxx, xxxx xx xxxxx xxxx, xêxx xxx xxxxxxx. xxxx xxxxxxx xxxxxx xx xxxxxx xx xxx xx xxxxxxx x’xxxxxxxxéx. xx xxxxxxx xx xxé à x’xxxéxxxxx xx xx xxxxxxx, xx xxxxxxxxx xxxxx xxx xxxxxxx. xx xxxxxx x’xxxxx xxxx xx xxxxx xxx xxx xxxxxx xéxxxxxxxéx. xxx xxxxxx xxxx xxxxxx xxxxxx xx xxxxx. xéxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xx xxxxxxxx xx xx xxxxx xxxx xx xxxêx xx xxxxxxx. xx xxxx xx xxxxxxx, xxxxx xxxx xxxxxxxx xà, xxxxxxéxx xxxx xxxxx xxxxxx xx xx, xxxxx xxx xxxxxxx xx xxx-xêxx, xx xxxxxx xx’xxxxx xxxx xxxxxxxxx, xxx xxxxxx xxxxxxxx. xx xxx xxxxxx xxxxèxx ? xx xxx xxxxxx xxxxxxx ? x’xxx xx xxxxxx xx xêxx. xxxxx xxx xéxxxxx xxxxxxxxx, xxxx xxxxx xxxx xxxxxx xx xxx xx xxxxx. 4 xxxxxxxx + xxx = 5. xxx xxxxxxxx xx xxxxxxxxxx xxxx xx xêxx xxxxxxxéx. xxxxxxx xxx xxxxxx xx xx xxxxx ? xxxxxxx xxx xxxxxxx à xx xxx ? xx xx xxxx xxx xxxx xxxxx xx xx xxé. xxxx xèxx xxxxx xx xxxx xx xx xxxx. xx xxxxxx xx’xxxx xx xxûxx. xxx x’xxxxx x’xxx xxxxxxx xxx xx xxxxxxxxxx xxxé xxx xxxxxxxx. xxxxxxx xx xxxx, xéxxxxx ? xxxx xxxxx xéxxxxx, xx xx xxxxxxxxx xx xxxxxx : xx xxxxx xxxxxx xxx xx xxxxxx. xxxxx xxx xxx xxx xxxxx xxxxxxxxx, xx xxx xéxxxxxxx x’xxx xxxx éxxxxxx, xxxxx xâxx, xxx xxxx xxxxx : xx, xxxx xxxxx ! xxxxxé xxx xxxxx xxù ? xx xx xxé x’éxxxxxx xx xxx xxxxx, xxxx xxxxx xxx xxxxx, xxxx xx xxxxxx xx xxxxx xxxxé. x’xxx xxxxx xxx xéxxxxxxxx. xxxxxxôx, xxx xxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxxxx xx xxxxxx xx xxx xx xxxxx xx xxxxxxxxx : xx, xxxx xxxxx ! xxxxxé xxx xxxxx xxù ? xéxxxxx xx xxxx xxx xx xxxxxx. xxxxx, xx x’xx xx. x’xx xxxx xxxx. xxxxx xxxx xxxxxxxx, xxxxxxx, xxxx xxxx xxxxxxx xxxx xx’xxx-xx xxx çx xxxx xxxx ? x’xxxxxx xxxxx xxxx x’éxxxxxx xx xxxxxxx xx xxxx xx xxxxxx à xxx xxxxxxxx xxûxxx. Çx xxxx xxxx : xx ! xxxxx xxx, xxxxxxxx xx xxxxxxx-xx xxxx ? xxxx xxxxxxx, xx x xx x xxx xxx xx xxxx xx xxxx ! xxxx xéxxéxxxx, xx xxxxxxxx xxx xxxxxx xxxxéx xx xxxxxxxx, xx xx xxxxx xx xxxxxx, xx xxxxxx xxx xxxxxx. xxxx x’xxxxxxx xx xxx xxâxxxx. xxxxxxôx, xxx xxxxxx xxxxxxxx xx xxxxxxxxxx xx xxxx. xxxx xx xxxx xx xxxxx xxxxxxx, xxxx xxx xxxxxx xxxxxx. xxxxxxxx, xxxxxx xxxxxx xxxx, xxx xxxxxxx à xx xxx. xx xx xxxx xxxxxxxxxx. xxxx xxxx xxxxxxxxxx xxxxx xxxx xxxxxxx x’xxx. xx xxxx. xxxx x xxxx. xx xxx xxxxx xx xxxxxxxx xx xxxxxxxx. xxxx xxxxxx xxxxxx à xxxxxxx xxxxx. xxxxx, xxxx, xxxxxxxxxx, xxxx xxxxxxx. xxxx xxxx xxxxxxx xxxx xx xxxxxx. xx x’xxxxçxxx xxxxx xxx xxxxxxxx x’x xxx xx (...) dents.
Allez, vite, maintenant, faut rentrer.
Vous vous dirigez vers la sortie. Tu t’aperçois alors que Victoire n’a pas de chaussures.

SCRIPT | Violaine Schwartz

Pour se reconnaitre dans le noir, Armande et Léonard ont un code. Une chanson à chanter. cette chanson.
Pour se donner du courage dans cette entreprise délicate, Léonard chantonne à Armande la fameuse chanson, Les cactus.
Mais soudainement, Armande lui répond par une autre chanson.
Une chanson italienne d’une autre époque.
Cette chanson.
Une chanson reprise en choeur par les quatre tableaux dans le magasin d’antiquités.
Une chanson magique.
Dont voici la traduction :

Oh ! La belle vie

Minuit est arrivée,
mais une nuit sombre, noire.
Minuit s’est fait
la lune dort.
Minuit s’est fait,
Mais c’était en plein jour,
tout d’un coup elle s’est éteinte,
la lumière autour de moi.

Minuit est arrivée,
et pourquoi ? Je ne sais pas. (x3)

Tu aimais les saucisses
mais tu ne les manges plus.
Tu aimais le cerises
mais tu ne les manges plus.
Tu aimais faire l’amour
à n’importe quelle heure.
Oh ! Belle vie, pourquoi ne reviens-tu plus ? (x2)

Tu aimais le pain chaud,
tu aimais les pâtes aux haricots,
tu aimais ta famille,
tu aimais tes fils.
Tu aimais la fête et la danse,
tu aimais aller à cheval.
Oh ! Belle vie, pourquoi ne reviens-tu plus ? (x2)

Tu aimais le parfum des fleurs,
mais tu ne le sens plus.
Tu aimais la campagne,
mais tu ne la regarde plus.
Tu aimais te tenir debout en regardant le soleil
quand il se plongeait dans la mer.
Oh ! Belle vie, pourquoi ne reviens-tu plus ? (x2)

Tu aimais le parfum des fleurs,
mais tu ne le sens plus.
Tu aimais la campagne,
mais tu ne la regarde plus.
Tu aimais te tenir debout en regardant le soleil
quand il se plongeait dans la mer.

Oh ! Belle vie, pourquoi ne reviens-tu plus ? (x2)

Je me permets de vous envoyer une autre version de cette chanson que j’aime beaucoup.

FORUM
2

Tout est bien qui finit bien
Collège Maria Casarès

2018