FORUM | Une étrange enveloppe

College Jacques Coeur - 25 octobre 2012

Bonjour,
Les élèves souhaitent vous saluer et commencent à écrire... Pour l’instant, ils ne peuvent dialoguer en direct car ils n’ont pas encore de codes pour accéder à laclasse.com.
Bien à vous,
Emmanuelle Klimas


Helene LEROY - 30 octobre 2012

Je viens de vous répondre par mail au sujet de la création des comptes des élèves.
En attendant, je vous souhaite de bonnes vacances.
Hélène.


Nadege Fouillet - 16 novembre 2012

Bonjour,

Nous sommes dans l’écriture du chapitre et nous aimerions vous poser quelques questions.
Est-il possible qu’il y ait un rapport entre la corneille, la feuille et le coursier ?
De quoi parlez-vous quand vous exprimez "un défilé rocheux" ?
Pourquoi avez-vous choisi Bianca Fuoco pour nommer votre héroïne ?

En vous remerciant pour votre réponse.
Cordialement

FOUILLET Nadège
GEOFFRAY Lucile

Maylis De Kerangal - 23 novembre 2012

Bonjour,

Merci de votre message.Je vais essayer de répondre à vos questions.

Oui,la corneille, la feuille et le coursier ont un rapport, même si je ne sais pas encore bien lequel !
Selon moi, qu’ils aient ou non un rôle actif à jouer dans la suite du texte, ils instaurent un monde, créent une atmosphère, et donnent déjà une texture : ce sont avant tout des présences étranges et oniriques.
La corneille est un drôle d’oiseau, noir et martial, que l’on dit intelligent, intuitif ; la feuille s’est déposée là de manière mystérieuse et le coursier est inquiétant. ils participent du même univers, ce sont les éléments d’un petit monde qui se met en place, celui qu’instaure toute fiction.

"un défilé rocheux", c’est un passage naturel, étroit et encaissé, resserré, qu’on ne peut traverser qu’en file.
Je voulais parler d’une sorte de canyon, qui fait aussi "caisse de résonnance".

Et Bianca Fuoco... J’aime bien l’idée d’une jeune fille qui porte un nom étranger, italien, et qui est traductrice. Et je crois bien qu’elle traduit de l’italien. par ailleurs, l’idée de la traduction croise les premières pages de Voyage au centre de la Terre où il s’agit de traduire un vieux manuscrit trouvé… Enfin, ce roman s’achève par l’apparition du Stromboli, le volcan, le lieu du feu, et fuoco veut dire feu. j’essaie de créer des échos, des effets entre le livre et le cadavre exquis.

Bonne écriture !

Collège Jacques Coeur - 4 février 2013

Bonjour,
cet essai


College Jacques Coeur - 19 novembre 2012

Bonjour,
Lorsque je me connecte, je ne visualise plus le dernier paragraphe du prologue. De plus, sur le forum, je ne vois que les messages envoyés par notre collège.
En vous remerciant pour vos éclaircissements,
Bien cordialement,
Emmanuelle Klimas,
Documentaliste


Patrick VINCENT - 19 novembre 2012

Bonjour,
Je viens de faire le test avec votre compte, je n’ai pas de problème d’accès au prologue ou a la fin du chapitre 1.
Concernant le forum, le fil de discussion est accessible.
Le plus simple serait de nous apeller à erasme pour faire la manipulation ensemble.
Bien cordialement

P VINCENT