SCRIPT | Collège Laurent Mourguet

Salut Léo,
Je prépare mon sac pour le vol Berlin-Paris d’après-demain. J’ai le trac de devoir chanter devant le président et je prends du sirop Mangemanche pour avoir la voix plus claire. Je n’en reviens pas de ce que tu me racontes :plus la date la fête approche et plus il y a de mystères non résolus. Les vianbrioleurs ont encore frappé (ahah, le jeu de mots !) et courent toujours. Je te conseille après ce qui t’est arrivé de ne pas te rendre seul devant le local fermé. Vas-y avec ton père : il connaît les lieux et et doit savoir ce qui s’y cache puisque c’est de cet endroit que la souris de Bison a rapporté le bout de sa chemise. Et puis non, atendee mon arrivée pour que je vienne vous aider.
Pour l’accompagnement de ma chanson, j’espère que ta trompete toute cabossée aura été réparée. Je suis déjà impressionnée de chanter toute seule à l’Élysée, alors si tu ne peux pas m’accompagner, je te laisse imaginer la dose de sirop à avaler.
Le vol de chaussures de Brigite Macron ne me semble pas un hasard : on dirait même que c’est une tentative de sabotage de la fête. Comme tu le dis dans ta chanson « Y a quelque chose qui cloche là-dedans, enquête impérativement ! »
Raconte-moi comment se passent les cours de biglemoi avec mamie Chloé.
Surveille le pianocktail au cas où il serait viandalisé et les cocktails tricolores empoisonnés. Les saboteurs semblent prêts à tout mais n’auront pas le dernier mot : on va les atrapêcher et ils verront leur nom viancadrés dans les journaux.
Tschüss !
Armande