SCRIPT | Collège Jean Macé

Salut mon petit Léo,

Je suis encore surpris de la scène à laquelle nous avons assisté, je suis déçue qu’un membre de la famille ait pu faire un acte pareil ! Mais il n’ y a pas de doute possible, c’était bien sa voix. Elle ne manque pas d’air : chanter « Stances à un cambrioleur » tout en pillant les livres de la librairie ! Je la reconnais bien, là !
Alors, nous aussi, on va lui montrer qu’on a beaucoup d’humour. Tu as eu une superbe idée. Grâce à la chanson de Georges Brassens, nous allons pouvoir la démasquer. J’ai hâte de découvrir sa réaction !
Il ne faut surtout pas en parler à qui ce soit pour ne pas éveiller les soupçons. Fais comme si tout allait bien et continue d’organiser la fête comme si de rien n’était. Mobilise toutes les troupes, chaque détail est important ! On va quand même accueillir le Président, qu’il faudra peut-être remercier lui aussi avec un cadeau.
Nous pouvons les laisser manger le gâteau paisiblement pour ne pas gâcher la joie de Bison dont j’aimerais voir la tête quand elle comprendra que c’est sa propre fille qui est l’auteur des cambriolages ! Et nous entamerons ensuite notre chanson…
J’espère que tu vas bien, que tu n’es pas trop débordé. Il fait froid chez nous, et rien que de te l’écrire, j’en ai des frissons.
Bis bald !

Armande congelée.