SCRIPT | William March

Je me suis frappé la poitrine et jeté à terre, et cette scène dans ma tête que j’avais essayé de détruire est revenue. Le sergent Pelton nous donnait le signal de tirer, les prisonniers tombaient, ils se relevaient, ils retombaient, le sang dégoulinait de leurs blessures. Ils se tordaient par terre comme moi maintenant sur le plancher... Un des prisonniers avait une barbe brune, une peau nette tannée par le soleil. C’était un paysan comme moi, je l’avais reconnu et debout au-dessus de lui j’avais imaginé sa vie. Lui aussi, il avait une femme qu’il aimait, une femme qui l’attendait quelque part. Il avait une ferme confortable et chez lui, les jours de repos, il buvait de la bière et il dansait…