SCRIPT | Celia

Ca y est, je suis mort pensa-t-il. Mais pourquoi son dos ressentait-il et souffrait-il alors des reliefs du sol sur lequel il gisait ? Et pourquoi son cœur battait-il encore ? Il pressa fortement ses tempes entre ses doigts moites et tièdes : un étau étreignait maintenant sa tête. Ouvrant les yeux, il distingua un halo de lumière diffus. De vives couleurs se succédaient à un rythme effréné, se confondaient, se mélangeaient. Son regard parcourant le ciel, il lui sembla distinguer maintenant des ombres martelant le sol de leurs pieds impérieux. Que faisaient-elles ? Les bras des créatures fendaient l’air en gestes saccadés, stéréotypés. Sa vision s’affinant il distinguait à présent des gouttes de sueurs perler sur leurs fronts, couler sur leurs lèvres. Il lui sembla que ces bêtes étaient en transe. Soudain, recouvrant l’ouïe, le son, violent, vient frapper ses oreilles. Ce fut la musique, familière, qui le ramena à la réalité et les derniers événements lui revinrent en mémoire. LSD. Rouler à vive allure avec Ariane, déguisés. LSD. Se couler dans la fête et se sentir comme téléporter. LSD. Tutoyer les étoiles. LSD. Et s’envoler.