SCRIPT | Celia

Comme nourri par la soie du tissu, l’étrange parasite se métamorphosait lentement. De sa forme allongée, le vers pris du volume pour devenir plus massif. Devant cette mutation inattendue du parasite les médecins semblèrent oublier leur terreur au profit de leur curiosité scientifique . S’il est vrai que voir une femme revenir du royaume des morts et un être étranger venu de l’infini se métamorphoser dépassaient toutes leurs certitudes médicales, ils se saisissaient néanmoins de cette opportunité unique d’observer un phénomène extra-ordinaire. Un scientifique même terrorisé reste un scientifique. Avec hésitation ils s’approchèrent du parasite qui grossissait à chacune de ses ondulations. Leurs bouches déversaient un flot continue d’observations qui trahissaient leur fascination. L’un deux osa l’affirmation "ce vers semble se transformer en un organe humain .... et pas le moindre .... ce vers se métamorphe en un cœur. Un cœur vivant, un cœur battant.