SCRIPT |

Ces premieres douceurs prenaient fin. L’inquiétude furtive de Bianca se dissipa tel une nuée d’hirondelles.
Les liens étaient au sol. Elle les avait désiré, provoqué. Elle était détaché et satisfaite. L’Amazone emplissait la pièce.
Situation cocasse pensait elle, réduire son espace, ses mouvements pour mieux ressentir la douceur, le souffle chaud, et les petits crachats dociles de son bel amour. L’inconscience en prime.
Eric avait été inquisiteur et le droit qu’il s’était arrogé l’avait rassasié. Les deux amants étaient maintenant face à face, debout et nus. presque egal. La bite d’Eric était encore gonflée, échaudée par le flux de sang, qui avait fuit son cerveau pour participer à cette fete, faite de mouvements circulaires, souples et parfois arrogants. La belle toison de Bianca reprenait son souffle, attendait un nouveau round. Elle se demandait comment maitriser le prochain assaut d’un bassin parfois brutal et inattentif à son enveloppe si accueillante, aux allures d’origine.
Face à face, les deux amants préparaient la reprise, la lutte des classes allait laissée place à des jeux doux. Le vent au dehors crachait à nouveau. Quelqu’un frappa à nouveau à la porte.